Information - Cyanobacterie

Information

Cyanoquoi?

Le conseil d'administration de l'APLC a décidé de publier ce numéro de l'ECHO au sujet des algues bleu-vert pour répondre aux nombreuses questions, préoccupations et demandes d'informations des membres. Ce numéro inclura des hyperliens vers différents sites web – pas tous gouvernementaux – pour vous permettre d'approfondir l'information. Plus nous sommes informés, plus grande est notre habileté à protéger nos lacs et l'investissement que sont nos propriétés.

Que se passe-t-il avec les lacs ?

Ce site web du gouvernement explique ce qui arrive aux lacs du Québec.
http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/algues-bv/bilan/saison2009/Bilan-alguesBV-150909.pdf

Qu'est-ce que les “algues bleu-vert” ?

Cyanobactérie est le nom scientifique pour algue bleu-vert. En petite quantité, elle sont naturelles et inoffensives mais si les conditions sont réunies, elles peuvent proliférer. Les premières espèces identifiées étaient de couleur bleu-vert, d'où leur nom. En fait, il ne s'agit pas d'algues mais plutôt de bactéries photosynthétiques qui contiennent de la chlorophylle. Durant de nombreuses années elles ont été classifiées avec les algues dans le règne végétal mais de récentes découvertes ont démontrées une plus grande similitude avec les bactéries qu'avec les plantes. Les couleurs des espèces identifiées vont du vert-olive au rouge. Une grande quantité de cyanobactéries flottant sur un plan d'eau s'appelle une fleur d'eau.

Wikipedia 5 déc. 2009

"cyanobacteria." 
The Columbia Encyclopedia, Sixth Edition. 2008. Encyclopedia.com. 7 Sep. 2009

Quel en est la cause ??

Il y a plusieurs causes, naturelles et d'origine humaine.

Naturelle:

  • Eaux de ruissellement
  • Inondation

Origine humaine:

  • Produits de nettoyage domestiques contenant des phosphates 
  • Défrichage des bandes riveraines 
  • Déversement d'eaux usées provenant de fosses septiques ou de puisards défectueux
  • Utilisation d'engrais riche en phosphate et en azote
  • Modification du ruissellement des eaux par le pavage des rues, le creusage ou le remplissage des fossés.
  • Effet des grosses vagues : recirculation des nutriments accumulés dans les sédiments du fond des lacs.

Comment se forment elles?

Les fleurs d'eau apparaissent quand les cyanobactéries naturellement présentes prolifèrent. La liste ci-dessus énumère des causes de ces proliférations. En quelques jours, une eau très claire peut être brouillée par une fleur d'eau. Elle fleurie dans des eaux tièdes avec peu de courant et qui sont riches en nutriments. Elle flotte à la surface et peut avoir plusieurs pouces d'épaisseur, particulièrement près du rivage. Cette floraison peut se faire n'importe quand mais arrive plus fréquemment tard dans l'été ou au début de l'automne. Les fleurs d'eau les plus préoccupantes sont celles d'eaux fraîches comme l'eau potable ou les eaux de récréation.

À quoi ressemblent elles?

Les fleurs d'eau de cyanobactéries peuvent ressembler à de la mousse, de la vase ou un tapis à la surface des lacs et des étangs d'eau douce. Elles peuvent êtres bleues, vertes claires, brunes ou rouges et donner l'impression que de la peinture flotte sur l'eau. Certaines fleurs d'eau n'affectent en rien l'apparence de l'eau. Parfois les cyanobactéries d'une fleur d'eau, en mourant, donnent une mauvaise odeur à l'eau.
Cet hyperlien vous emmènera sur le site web du gouvernement aux pages des algues bleu-vert:
http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/flrivlac/algues.htm

Hyperlien pour voir des photos couleurs : 
(une fois sur le site, cliquez sur l'hyperlien «guide» dans le dernier paragraphe)
http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/eco_aqua/cyanobacteries/guide.htm

Si il y a une fleur d'eau, est-ce que ça veut toujours dire que l'eau est contaminée?

Non. Par contre, il faut rester prudents quand des fleurs d'eau sont repérées. Les chercheurs s'entendent pour dire qu'entre 30 et 50 % des fleurs d'eau sont sans danger parce que contenant seulement des espèces de cyanobactéries non-toxiques. Mais si une fleur d'eau contient une seule espèce de cyanobactéries toxiques, elle sera toxique et potentiellement dangereuse. Parce qu'il n'y a aucune façon simple de savoir si une fleur d'eau est toxique, des échantillons doivent être analysés en laboratoire avant de pouvoir dire qu'un plan d'eau est sans danger.

Si vous avez des doutes, rester hors de l'eau.

Comment se fait le contact avec les toxines?

  • Boire de l'eau provenant d'un lac ou d'un réservoir contenant des cyanobactéries toxiques. 
  • Boire de l'eau non-traitée. 
  • Faire des activités récréatives comme de la natation, du bateau ou de la moto-marine dans ou sur des plans d'eau contenant des cyanobactéries toxiques.
  • Inhalation de vapeur d'eau pendant l'arrosage de la pelouse, l'irrigation des terrain de golf, etc avec de l'eau infectée.

Que peut-il arriver si je suis exposé?

  • Le contact avec la peau peut causer des éruptions, de l'urticaire ou des ampoules particulièrement sur les lèvres ou sous le maillot de bain.
  • Inhaler des gouttelettes provenant de systèmes d'irrigation ou des activités récréatives sur ou dans l'eau peut causer des yeux et/ou le nez qui coulent, des maux de gorge, des symptômes d'asthme ou des réactions allergiques. 

Avaler une eau contenant des toxines peut causer : 

  • Sévère gastroentérite aiguë (incluant diarrhée et vomissements). 
  • Intoxication du foie (augmentation des niveaux d'enzymes dans le foie). Les symptômes d'un empoisonnement du foie peuvent prendre des heures et même des jours avant d'apparaître, chez l'homme ou chez les animaux. Les symptômes incluent douleurs abdominales, diarrhée et vomissements.
  • Intoxication des reins. 
  • Neurotoxicité: les symptômes peuvent apparaître entre 15 à 20 minutes après le contact. Chez les chiens, les neurotoxines peuvent causer différents symptômes neurologiques comme : salivation, faiblesses, titubation, difficultés respiratoires, convulsions et mort. Les personnes peuvent avoir les lèvres engourdies, des fourmillements dans les doigts et les orteils ou des étourdissements. 

Quelles précautions sont recommandées ?

  • Éviter de nager, faire du ski nautique et même du bateau là où l'eau est brouillée ou si vous voyez de la mousse, de la vase ou un tapis d'algues à la surface de l'eau. 
  • Si vous vous baignez dans de l'eau qui pourrait abriter des cyanobactéries toxiques, rincez-vous à l'eau fraîche le plus rapidement possible.
  • Ne laissez pas vos animaux domestiques nager ou boire dans des zones où l'eau est brouillée ou si vous voyez de la mousse, de la vase ou un tapis d'algues à la surface de l'eau. 
  • Si vos animaux (particulièrement les chiens) se baignent dans une eau de mauvaise qualité, rincez les immédiatement, ne les laissez pas lécher les algues (et les toxines) dans leur fourrure. 
  • N'arrosez pas les pelouses avec de l'eau de lac qui semble vaseuse ou qui sent mauvais. 
  • Ne buvez pas l'eau d'un puits si elle est colorée ou si elle sent mauvais. Quand les cyanobactéries sont disparues du lac, désinfectez votre puit selon la méthode expliquée sur ce site web : http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/algues-bv/guide-mun.pdf 
  • Respectez toutes les fermetures de plans d'eau annoncées par les autorités de santé publiques locales: http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/algues-bv/restrictions/index.asp

Si il y a un doute, restez hors de l'eau.

Alors, que puis-je faire pour prévenir les fleurs d'eau ?

Puisque les cyanobactéries se nourrissent directement des phosphates et de l'azote, il faut empêcher que ces nutriments atteignent le lac. En fait c'est assez simple :

  • Utilisez des produits sans phosphate pour le nettoyage de la maison.
    Replantez les arbustes et les broussailles sur votre bande riveraine pour absorber les nutriments excédentaires avant qu'ils n'atteignent le lac.
  • N'arrachez pas les plantes aquatiques car elle se nourrissent des nutriments privant les cyanobactéries de nourriture. 
  • Faites inspecter, réparer ou remplacer votre système septique selon les besoins. De tels systèmes sont bons pour environ 20 ans; quel âge à le vôtre?
  • N'utilisez jamais d'insecticide, d'herbicide ou de fertilisant (même pas de compost) sur votre terrain parce qu'ils contiennent du phosphore ET de l'azote. 
  • Ne coupez aucune végétation à l'intérieur des 10 à 15 mètres du bord de l'eau.
  • Prévenez la recirculation des nutriments excédentaires accumulés au fond du lac en réduisant la taille des vagues et en respectant les zones «PAS DE VAGUE» à l'intérieur des premiers 50 mètres à partir du bord de l'eau.

Évidemment, protéger nos lacs n'est pas gratuit mais ce n'est rien à côté des pertes financières auxquelles nous devront faire face si les algues bleu-vert viennent à envahir nos lacs. Ensemble, nous devons aller de l'avant pour protéger notre futur.

RAPPELEZ-VOUS

PROTÉGEZ votre zone tampon
PROTÉGEZ votre bassin versant
PROTÉGEZ votre investissement
PROTÉGEZ votre qualité de vie

Comments