Information - Lacs



État des Lacs

Résumé de la présentation de Dr. Carignan donnée à Lantier le 15 décembre 2006

Par Pauline Sved

En 2006, on peut supposer qu’il y a eu plus de nitrates et de phosphore dans les eaux de nos deux lacs à cause de l'apport des pluies volumineuses du printemps.

Cependant, Mr. Carignan est d’avis que l’augmentation du niveau de phosphore dans nos lacs est la principale cause de la détérioration de la qualité de l’eau des deux lacs.

Il recommande l’utilisation de savon pour lave-vaiselle sans phosphate.

Nos deux lacs, de même que les lacs Lajeunesse, Limoges et Cloutier sont au cœur d'un bassin versant d'une superficie de 40 km carrés.  Ce bassin versant a une influence majeure sur la qualité des eaux de nos lacs et il est donc important de se préoccuper de la qualité de ses eaux aussi.

En ce qui concerne la concentration de phosphore, 15 unités par litre est considéré comme un niveau beaucoup trop élevé.  À une concentration de 6 unités par litres, on observera déjà de grosses roches dans le lac, entièrement recouvertes de pousses vertes.  En moyenne, dans les Laurentides, les lacs présentent une concentration de 6 unités par litre.  C’est trop élevé, mais c’est la norme présentement. Au lac Cardin, le phosphore atteint un niveau de 12 unités par litre.  Au lac Ludger, il atteint 8 unités par litre.

La couleur brune de nos lacs est due au carbone dissout qui génère lui aussi beaucoup de phosphore. Cette couleur vient des milieux humides et nous en avons beaucoup à l’intérieur de notre immense bassin versant. Nous avons également beaucoup de barrages de castors.

Le temps de séjour de l’eau dans les ruisseaux tributaires des lacs Ludger et Cardin est de 0,1 an.  Par comparaison, au lac de la Montagne noire, il est de 5,1 an.  C’est dire que l’eau des lacs Ludger et Cardin est renouvelée fréquemment.

Selon M.Carignan, parmi tous les lacs qu’il a étudié dans les Laurentides, il y a 3 variables principales qui influencent la santé des lacs :

  1. Le nombre de construction sur les bords de lacs (il semble y avoir 227 chalets présentement autour des lacs Ludger et Cardin).
  1. La superficie des milieux humides   (étangs de castors, etc.)
  1. Le temps de séjour de l’eau dans les ruisseaux.

 
Dans le cas des lacs Ludger et Cardin, on doit porter une attention particulière aux items suivants :

  1. L’état de santé des lacs Lajeunesse, Limoges et Cloutier qui se trouvent à la tête de notre bassin versant.
  1. Les ruisseaux du village de Lantier qui sont tous problématiques.
  1. Le besoin de régénération de nos forêts
  1. Les fossés de drainage sur le bord des routes qui ont été mal conçus et qui génèrent des apports en phosphore au printemps.
  1. La nécessité de limiter les embarcations motorisées, lesquelles ne sont pas compatibles avec des lacs aussi petits.
  1. Limiter les apports en phosphore par l’utilisation de savon à lave-vaisselle sans phosphore.
  1. La régénération des arbres et arbustes au bord des lacs.
Comments